Karate-Saint-Gillois : site officiel du club de karaté de ST GILLES - clubeo

Techniques

Coup de poings de base pratiqués en kihon

Gyaku zuki : Coup de poing arrière, en position zenkutsu dachi, on frappe du poing opposé à la jambe qui est avancée. La technique peut s'exécuter en avançant. La puissance de cette technique réside dans l'utilisation correcte de la rotation des hanches.

Oi zuki  :Coup de poing direct en avançant d'un pas. La position la plus utilisée pour cette technique est le zenkutsu dachi. On cherche à utiliser l'énergie cinétique engendrée par le long déplacement pour frapper avec puissance.

Kizami zuki : Coup de poing avant avec esquive du buste position zenkutsu dachi, qui ajoute une force de rotation à la force de translation des hanches. Vise habituellement la tête. Il peut se donner sur place, après un bloc ou une esquive, ou en avançant mais avec une rotation finale des hanches pour pousser la technique.

Le karaté comporte une vingtaine de postures conventionnelles que l'on classe en trois catégories;

  • Les postures préliminaires, positions d'attente ou de cérémonial;

  • Les postures intermédiaires, qui sont des points de passage dans l'enchaînement d'actions, ou des positions finales à l'achèvement d'une action;

  • Les postures de combat, qui offrent des conditions de stabilité et de mobilité adaptées aux différentes séquences d'attaque et de défense.

Fudo-Dachi

Position de combat par excellence. Elle combine les caractéristiques du kiba dachi pour la jambe arrière et du zenkutsu dachi pour la jambe l'avant. C'est la position des karatékas de niveau avancé.

 Hachiji-Dachi

Position d'attente, pieds écartés de la largeur des hanches et orteils pointant vers l'extérieur. C'est la position adoptée après le salut soit pour commencer un kata ou tout autre exercice. C'est pourquoi on la nomme aussi yoi dachi ou shizen-tai littéralement position où l'on est prêt. Le défaut couramment constaté est d'écarter exagérément les pieds.

Hangetsu-Dachi

Position du sablier large (pied gauche avancé), cette position est une exagération de fudo dachi. On la trouve uniquement dans l'école Shotokan. Les genoux sont vers l'intérieur. Caractéristique du kataHangetsu.

 Heiko-Dachi

Position d'attente, pieds écartés de la largeur des hanches avec les bords internes parallèles

 Heisoku-Dachi

Position d'attente pieds joints. Certains katas débutent dans cette position, notamment Jion, Jiin, Jitte, Chinte et Unsu. On la retrouve aussi dans Heian Sandan.

Kiba-Dachi

Position du cavalier. le poids est équitablement réparti sur les deux jambes. Les pieds sont parallèles, écartés de 2 fois la largeur des hanches, talons sur la même ligne, genoux pliés. C'est la position caractéristique des katas Tekki. On retrouve cette position aussi dans Heian Sandan.

Kokutsu-Dachi

Position vers l'arrière propice à la défense. Pied avant sur la même ligne que le talon arrière. Jambe avant pliée, genou vers l'extérieur La difficulté réside dans le placement du centre de gravité vers l'arrière. Les deux pieds sont alignés et forment un angle droit. La jambe arrière est fortement fléchie tandis que la jambe avant l'est légèrement avec le talon décollé du sol. On doit pouvoir frapper en mae geri de la jambe avant sans déplacer le bassin vers l'arrière. On le retrouve dans Heian Shodan.

Kosa-Dachi

Position pieds croisés. Tout comme la position neko ashi dachi, tout le poids est porté sur une seule jambe tandis que l'autre sert de stabilisateur. On retrouve cette position dans Heian Nidan, Heian Godanet Bassai Dai. A partir de zen kutsu, ramenez le pied arrière contre le pied avant. Seule la balle du pied est posée au sol à l'extérieur du pied avant. Les jambes sont croisées, le corps de face.

Musubi-Dachi

Position d'attente talons joints et pointes de pieds ouverts,c'est dans cette positon que l'on effectue le salut debout.

Nekoashi-Dachi

Position dite du chat. Tout le poids du corps est sur la jambe arrière dont le pied est orienté de 45° à 30° vers l'avant. La jambe avant dont le bout du pied ou les orteils reposent délicatement au sol sert de stabilisateur. Elle permet de riposter instantanément par un coup de pied. On la retrouve dans Unsu.

 

 Renoji-Dachi

En forme de L ; talon pied avant même ligne que talon arrière. Position assez similaire à teiji dachi, mais ici l'axe du pied avant passe par le talon du pied arrière. Quatrième position dans Heian Shodan.

Sanchin-Dachi

Position du sablier. Elle porte ce nom en raison de l'orientation des pieds vers l'intérieur. Les orteils du pied arrière sont sur la ligne du talon du pied avant.  Dans cette position solide on cherche à concentrer la force à l'intérieur des jambes. À partir de uchi achiji dachi, avancer le pied avant d'une longueur. KataNijushiho.

 Seishan-Dachi

Idem que kiba dachi, mais le talon du pied avant est sur la ligne des orteils du pied arrière. Position du style Wado Ryu entre autres.

Shiko-Dachi

Position du cavalier avec les pieds à l'extérieur (position du Sumo).Position équilibrée où le poids est équitablement réparti sur les deux jambes. Les pieds sont orientés sur l'extérieur. Cette position qui n'existe pas dans les katas Shotokan mérite une grande attention et une étude sérieuse. Bien que très similaire à kiba dachi, elle permet de développer des sensations et des capacités différentes.

 Sochin-Dachi

Position semblable à kiba dachi mais faisant un angle de 45° avec la ligne d'attaque. Le corps, tourné vers celle-ci, est de 3/4. Même répartition du poids que pour kiba dachi. Caractéristique du kata Sochin.

Teiji-Dachi

En T, talon pied avant au milieu du pied arrière les pieds sont pratiquement perpendiculaires, l'axe qui passe par le pied avant est dirigé vers le milieu du pied arrière. À partir de heisoku dachi, avancez un pied en avant puis rabattez le pied arrière de manière à ce qu'ils forment un T. Distance d'environ 25 cm entre les pieds. Poitrine de 3/4.

Tsuru-Ashi-Dachi

Position debout sur une seule jambe. Debout sur une jambe, l'autre levée, le dessus du pied en contact avec le creux du genou de la jambe d'appui. C'est une position caractéristique du kata Gangaku et Enpi.

 Uchi-Achiji-Dachi

Idem que heiko dachi, mais orteils vers l'intérieur.  Les pieds sont écartés de la largeur des hanches et les orteils sont dirigés vers l'intérieur.

 Zenkutsu-Dachi

Position vers l'avant, souvent utilisée en kata. La jambe avant est fléchie tandis que la jambe arrière est tendue. L'espacement latéral entre les deux pieds est généralement de la largeur du bassin lorsqu'on débute. Cependant, cette caractéristique peut varier, en fonction du niveau du pratiquant, de 80 à 100cm.

Les déplacements

Yumi ashi: Avancer d'un pas

Hiki ashi: Reculer d'un pas
Yori ashi: Pas glissé
Tsugi ashi: Pas chassé
Okuri ashi: Double pas
Mawari ashi: Déplacement tournant autour du pied avant
Ushiro mawari ashi: Déplacement tournant autour du pied arrière

 

 

Attaques mains fermées

Age zuki : Coup de poing en remontant. Cette technique peut aussi être utilisée comme déflecteur d'une attaque directe pour ensuite frapper l'adversaire. Elle est caractéristique du kata Empi
Awase zuki  : Double coup de poing. On frappe ici avec les deux poing de manière directe et sur le même plan vertical. Cette technique peut s'exécuter soit sur place soit en déplacement
Choku zuki : C'est le coup de poing de base. Il est direct et utilise une rotation complète du poignet soit 180°
Fumitsuki : Coup de poing écrasant
Haishu-uchi : Revers de main
Heiko-tsuki : Coup de poing parallèle
Hiraken-tsuki : Coup de poing avec phalanges avant
Ippon nukite : Pique d'un doigt
Ippon-ken : Poing d'un doigt
Kagi-tsuki : Coup de poing en crochet
Kakuto-uchi : Le revers du poignet
Keito-uchi : (Crète du coq) doigts et le pouce courbé vers l'intérieur
Kagi zuki : Coup de poing en crochet. On frappe sur le côté opposé au poing qui frappe dans un petit mouvement circulaire
Heiko zuki : Double coup de poing. On frappe ici avec les deux poing de manière directe et sur le même plan horizontal. Cette technique peut s'exécuter soit sur place soit en déplacement
Hasami zuki : Double coup de poing. On frappe ici avec les deux poing de manière circulaire. Cette technique peut s'exécuter soit sur place soit en déplacement
Mawashi zuki : Coup de poing circulaire. Il faut bien penser à tourner le poing en fin de course afin de frapper avec les deux premières phalanges (kento)
Mawashi-tsuki : Coup de poing circulaire
Morote-tsuki : Coup de poing double
Nakadaka-ken : Poing à une phalange deuxième de l'index
Nihon-nukite : Pique à deux doigts
Nukite : Pique de main
Otoshi hiji-ate uchi : Coup de coude vers le bas
Teisho-tsuki  : Coup de poing de la paume de la main
Tettsui-uchi : Marteau de fer
Toho-uchi  : (Hirabasami) Main en gueule du tigre
Tetsui otoshi : Coup de poing en marteau dans un mouvement de haut en bas. On la retrouve dès le kata Heian Shodan
Tetsui hasami uchi : Double coup de poing en marteau. On peut utiliser cette technique aussi bien au niveau haut que moyen
Tate zuki : Coup de poing direct, comme le choku zuki, mais la rotation du poignet n'est que de 90°. La position du poing est verticale à l'arrivée
Uraken uchi : coup porté du revers du poing. Tout comme les autres techniques de poings elle peut être associée à de multiples déplacements. Ce coup vise généralement la tête. On le retrouve dans le kata Tekki Sandan.
Ura zuki : Coup de poing direct où l'on n'utilise aucune rotation du poignet. Le départ tout comme l'arrivée se font en supination
Ura-tettsui-uchi : Marteau de pouce
Uraken shomen uchi : Frappe du revers du poing dans un mouvement allant du haut vers le bas, le poing est alors en supination
Yama zuki : Double coup de poing en forme de U. Le nom de cette technique vient de la forme que donnent les bras et le buste qui ressemble à l'idéogramme correspondant à yama qui veut dire montagne. Cette technique d'attaque est souvent conçue comme une attaque et un blocage simultané. On la retrouve dans le kata Bassai Dai
Yoko zuki : Coup de poing direct sur le côté. Cette technique est souvent exécutée à partir de la position kiba dachi
Yoko tetsui uchi : Coup de poing en marteau sur le côté. Cette technique est souvent exécutée à partir de la position kiba dachi

Attaques mains ouvertes

  Furi-uchi :Coup frappé diagonalement de bas en haut, avec la main en sabre
Haito-uchi Sabre interne de la main (côté du pouce)
Haito uchi : Technique utilisant le tranchant interne de la main dans un mouvement circulaire de l'extérieur vers l'intérieur
Nukite : Attaque utilisant la pointe des doigts. Cette technique nécessite un renforcement des doigts assez difficile à obtenir. Cependant, elle peut être utilisée sur des points vitaux sans durcissement préalable. Les techniques décrites dans le chapitre attaques mains ouvertes peuvent être adaptées sans difficulté à l'utilisation du nukité
Seiryuto-uchi : Tranchant de la main et de l'avant bras
Shuto-uchi : Attaque du sabre externe de la main
Soto mawashi shuto uchi : Technique utilisant le tranchant externe de la main dans un large mouvement circulaire de l'extérieur vers l'intérieur. La technique se termine la main en supination. On peut faire varier la forme de cette attaque en utilisant soit au départ soit à l'arrivée une flexion du bras plus ou moins importante ainsi qu'une trajectoire plus ou moins horizontale
Teisho uchi : Attaque utilisant la paume de la main. Les techniques décrites dans le chapitre attaques mains ouvertes peuvent être adaptées sans difficulté à l'utilisation du teisho uchi
Uchi mawashi shuto uchi : Technique utilisant le tranchant externe de la main dans un mouvement circulaire de l'intérieur vers l'extérieur. La technique se termine la main en pronation
Ura haito uchi : Technique utilisant le tranchant interne de la main dans un mouvement circulaire de l'intérieur vers l'extérieur main en supination
Yonhon-nukite : Pique à quatre doigts

Attaques de coude

Jodan mae age empi uchi : Coup de coude de face en remontant
Yoko hiji-ate uchi : Coup de coude de côté
Yoko empi uchi : Coup de coude latéral
Mawashi hiji-ate uchi : Coup de coude circulaire
Mawashi empi uchi : Coup de coude circulaire
Ushiro hiji-ate uchi : Coup de coude vers l'arrière
Tate hiji-ate uchi : Coup de coude vertical donné de bas en haut (de face)
Ushiro empi uchi : Coup de coude vers l'arrière
Otoshi empi uchi : Coup de coude de haut en bas

 

 

Blocages de base pratiqués en kihon

Age-uke ;blocage de l'avant bras en remontant. On utilise dans cette technique le réflexe naturel qui consiste à se protéger en levant le bras lors que l'on craint un coup venant de haut en bas sur la tête ou au visage (ex : coup de bâton, jodan oi-zuki). La main d'appel exécute une pique aux yeux (yohon-nukite). Les mains se croisent devant le plexus, le poing du bras qui bloque monte, il y a rotation de l'épaule au kime alors que l'autre poing rejoint la taille en hikite et que la hanche participe au coup par une rotation directe. Exemple; Heian Shodan(temps 7).

Gedan-barai ;défense basse. Balayage de l'avant-bras pour contrer un coup de niveau bas (ex : mae-geri). La main d'appel descend vers le sol, poing fermé. Le poing monte à l'oreille et descend en arc de cercle jusqu'au genou de la jambe avant; le coude joue de pivot. L'autre poing revient en hikite à la taille. Les hanches participent au mouvement par une rotation inverse. Exemple;  Heian Shodan (temps 1).

Shuto-uke ;blocage latéral du sabre de main. La défense typique du karaté, en position kokutsu-dachi, les deux mains ouvertes et droites. Main d'appel : pique; main qui bloque monte à l'oreille, paume vers elle. Les deux coudes se touchent. Le tranchant de la main vient frapper latéralement (vers l'extérieur) le poignet ou coude de l'attaquant (attaque niveau moyen). Dans cette parade, c'est davantage l'articulation de l'épaule qui joue. Rotation de l'avant-bras au kime pour que le tranchant de la main arrive au point d'impact. La main en hikite vient se placer au niveau du plexus, toujours en shuto (ou nukite). Comme pour le mouvement précédent, la hanche participe par une rotation inverse. Cette rotation est d'autant plus forte que le shuto-uke se donne presque toujours en position kokutsu-dachi, dans laquelle le corps est davantage de profil. Exemple;Heian Nidan (temps 12).

Soto-uke ;blocage de l'avant-bras utilisant un mouvement circulaire de l'extérieur vers l'intérieur pour dévier l'attaque latéralement. Au moment de l'impact utiliser une vigoureuse action rotative de l'avant-bras. Rotation de 90 % de l'avant-bras autour de l'axe du tronc. L'avant-bras vient bloquer une attaque de niveau moyen (plexus) dans un balayage circulaire et légèrement descendant parti de l'extérieur et se terminant au niveau de l'épaule du bras qui fait hikite à la taille. La main d'appel : pique aux yeux. La hanche participe par une rotation directe. Exemple; Bassai Dai (temps 4).

Uchi-uke ;Blocage de l'avant-bras utilisant un mouvement circulaire de l'intérieur vers l'extérieur pour dévier l'attaque latéralement.  Le poing part des côtes flottantes et monte jusqu'au niveau de l'épaule extérieure grâce à une rotation qui s'articule autour du coude. Les deux avant-bras se croisent au niveau du plexus. La main d'appel (pique aux yeux) vient se positionner en hikite à la taille. Les hanches participent au mouvement par une rotation inverse. Au moment de l'impact utiliser une vigoureuse action rotative de l'avant-bras. Exemple; Kanku Dai (temps 42).
 

Empi uke : Blocage avec le coude, poings aux hanches. La plus connue est celle qui apparaît dans Heian Sandan .

Gedan juji uke : Blocage des mains bras croisés au niveau bas. On bloque à l'intérieur de la fourche constituée par le croisement des avants-bras au niveau des poignets.

Haishu uke : Blocage utilisant le dos de la main ouverte. Il se fait toujours dans un mouvement circulaire allant de l'intérieur vers l'extérieur, de profil par rapport à l'attaque.

Se fait au niveau jodan ; Kanku Dai temps, 3 et 4. Se fait au niveau chudan; Tekki Shodan, temps 1.

Haiwan nagashi uke  : Ce blocage nécessite peu de force. Il consiste à dévier avec le dessus de l'avant-bras une technique de poing directe en direction du visage (jodan oi zuki par exemple).

Pour réussir cette technique il faut absolument capter l'attaque très tôt dans sa trajectoire et près du poignet. Cette technique classique est caractéristique des kata Tekki .

Jodan juji uke : Blocage des mains bras croisés au niveau du visage. Il consiste à rejeter une attaque vers le haut comme dans la technique jodan age uke.

Cette technique peut aussi bien se faire les mains ouvertes que fermées. Dans le premier cas elle permet d'enchaîner très rapidement sur une saisie.

Gedan jui uke : Blocage bas des poignets croisés, en général contre un coup de pied.

 Heian Yondan, temps 3. HeianGodan, temps 17.

Kakiwake uke : Blocage exécuté simultanément avec les deux bords externes des deux avant-bras en écartant généralement à hauteur moyenne. On écarte avec force de l'intérieur vers l'extérieur. Cette défense est conseillée pour se débarrasser d' une tentative de double saisie au col; on monte les avant- bras entre ceux d l'adversaire puis on les écarte vers l'extérieur, coudes en bas.. La technique est exécutée avec poings fermés ou mains ouvertes, et se retrouve notamment dans les Kata Heian Yondan et Jion

Mikazuki geri uke : Balayage avec la plante du pied dans un mouvement circulaire en croissant de l'intérieur vers l'extérieur. Cette technique est étudiée dans de nombreux katas. Heian Godan temps 13. Bassai Dai .

Morote uchi uke : Blocage double renforcé par l'autre main sur l'avant bras. La trajectoire du blocage est la même que uchi uke : mouvement circulaire de l'intérieur vers l'extérieur pour dévier l'attaque latéralement. On retrouve cette technique dans de nombreux katas avec le renfort au niveau du coude et poing fermé. Dans ce dernier cas il ne semble pas cohérent d'interpréter cette forme comme un renfort, ce qui n'est mécaniquement pas juste puisque le renfort ne peut être effectif que prêt du poignet, mais plutôt comme une garde ou une indication sur la possibilité de frapper du poing tout en bloquant. Cette technique se retrouve souvent dans les Katas Heian.

Morote tsukami uke : Blocage effectué sur un coup de poing, par saisie simultanée des deux mains, en général au niveau moyen. La main avant balaye au niveau du coude tandis que la main arrière crochète le poignet de l' adversaire, le tout dans un mouvement circulaire de l'extérieur vers l'intérieur et de haut en bas.. Cette technique déséquilibre l'adversaire et peut être l'amorce d'une  clé de bras. Bassai Dai, temps 17.

Nami gaeshi : Aussi nommé nami ashi. Balayage en remontant avec la plante du pied. Cette technique est caractéristique du kata Tekki shodan où elle s'effectue à partir de la position kiba dachi. Le genou sert de pivot et tout en conservant le centre de gravité dans cette configuration il faut relever la plante du pied vers le bas-ventre dans un mouvement circulaire pour dévier un coup de pied bas (mae geri) vers le haut. Cette technique peut aussi être utilisée comme esquive sur une tentative d'attaque ou de balayage de la jambe.

Osae uke : Blocage poussé avec la paume de la main du haut vers le bas où l'on cherche à dévier l'attaque vers le sol. Cette technique ressemble beaucoup à otoshi uke. On la retrouve dans Heian Nidan et Kanku Dai.

Otoshi uke  : Blocage avec le tranchant externe de l'avant-bras ou du poing, dans un mouvement du haut vers le bas pour dévier l'attaque vers le bas. Cette technique particulièrement puissante convient très bien à des attaques de bras au niveau moyen et au coup de pied latéral pénétrant (yoko geri kekomi). VoirJion, temps 41 et 42.

Soe uke : Blocage double renforcé comme morote uchi uke, mais la main arrière vient renforcer la parade en poussant la base du bras qui pare en uchi-uke. On le retrouve dans le kata Seiunchin du style Goju Ryu.

Tate shuto uke : Blocage du sabre de main vertical qui utilise une large trajectoire circulaire de l'intérieur vers l'extérieur en partant du flanc opposé. Le blocage s'effectue avec la partie extérieure de l'avant bras, doigts vers le haut , poignet fortement plié. Le bras est tendu. On la retrouve dans Bassai Dai etKanku Dai.

Teisho awase uke : Blocage mains ouvertes au niveau bas en poussant vers le sol avec les deux poignets collés en formant une fourche avec les deux mains. Les paumes sont dirigés vers le bas. Cette technique est utilisé à la fin du kataHangetsu

 

Tsuki uke : Coup de poing exécuté dans l'esprit d'une défense et d'une riposte simultanées, ou coup d'arrêt du poing porté sur le corps de l'adversaire en pleine attaque.

Coup de pieds de base pratiqués en kihon

Mae geri : Coup de pied de face qui peut se donner soit avec la balle du pied, soit avec le talon (forme kekomi) ou le dessus du pied (kingeri). Certains utilisent la pique de orteils pour atteindre des poings vitaux
Mawashi geri : Coup de pied circulaire. Les surfaces de frappe utilisées sont la balle du pied ou le dessus du pied
Yoko geri kekomi : Coup de pied de côté pénétrant. On utilise le tranchant externe du pied ou parfois le talon comme surface de frappe
Yoko geri keage : Coup de pied de côté fouetté

Les autres ...

Fumikomi : Coup de pied en écrasant
Fumikomi-geri : Coup de pied écrasant
Hittsui-geri : Coup de genou
Mikazuki-geri : Coup de pied en croissant
Mae-geri keage : Coup de pied direct fouetté
Mae-geri kekomi : Coup de pied pénétrant
Mikazuki geri uchi :Frappe avec la plante du pied dans un mouvement circulaire en croissant de l'intérieur vers l'extérieur. Cette technique est aussi étudiée en tant que blocage
Nidan geri : Double coup de pied sauté de face. Cette technique est utilisée dans les Kata Kanku Dai et Gankaku
Mae tobi geri : Coup de pied de face en sautant
Yoko tobi geri : Coup de pied de côté en sautant
Mawashi hiza geri: Coup de genou circulaire
Mae hiza geri : Coup de genou de face en remontant
Otoshi-geri : Coup de pied de haut en bas jambe en extension
Tobi yoko-geri : Coup de pied de coté sauté
Tobi mae-geri : Coup de pied sauté (vers l'avant)
Tobi nagashi mawashi ushiro-geri : Coup de pied arrière tournant balayé sauté
Tobi nagashi mawashi-geri : Coup de pied circulaire balayé sauté
Uchi mawashi geri : Coup de pied circulaire de l'intérieur vers l'extérieur
Ura mawashi geri : Coup de pied en crochetant surtout utilisé au niveau visage. Sa trajectoire est assez surprenante
Ushiro mawashi geri : Coup de pied circulaire arrière. De part sa grande amplitude cette technique génère une très grande puissance
Ushiro geri : Coup de pied arrière direct
Ushiro geri keage : Coup de pied arrière en remontant. Très utile lorsqu'on est saisi par derrière
Kakato geri : Coup avec le talon dans un mouvement de haut en bas

 

 

Lien direct vers le site du Shotokan CRSA (texte source)

 

 

BIENVENUE

Vous êtes actuellement sur le site officiel du Club de Karate Shotokan de la Ville de Saint-Gilles dans le Gard

Le karate est un Art martial Japonais, c'est une forme d'auto-défense se pratiquant principalement à mains nues. Le ou La future Karateka apprend à contrôle son corps et son esprit, les coups ne sont pas totalement portés contre l'adversaire. Les gestes sont maitrisés et s'accompagnent généralement d'un KIAI afin de libérer son énergie.

Tout ceci se déroule sous l'encadrement de Ophelie (professeur). 

N'hésitez pas à venir vous renseigner et venir faire vos cours d'essais afin de faire partie de notre famille

Karate saint-gillois. 

karatesaintgillois30@gmail.com

ou par téléphone : 06 31 02 95 72

 

Bonne visite sur notre site !